Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

La relation sexuelle dans le couple est sans cesse à guérir de la fusion – « Ta convoitise te poussera vers ton mari » - et des jeux de pouvoir – « Et lui dominera sur toi ». Conversation sur l’oreiller.

Tentative d’union sexuelle ratée par panne de désir de son côté à elle. Frustration.

Elle – Je ne me sens pas libre.

Lui – Mais je ne t’oblige pas ! Pourquoi ne l’as-tu pas dit plus tôt ?

Elle – Pendant des années, je n’en avais pas conscience, mais aujourd’hui je comprends la pression latente, non dite, que je sens depuis longtemps.

Lui, s’énervant – Quand on prend rendez-vous pour une union, tu te sens forcée. Quand on ne prévoit pas, tu as peur de ne pas te sentir prête. Je fais comment pour m’y retrouver ?

Elle – Ce n’est pas une question de nombre de relations, ni d’agenda, ni de spontanéité. C’est plus profond. Je n’ose pas dire que ça me coute. Mais si je me tais par peur de te faire mal, je cache une vérité très importante pour moi et pour nous.

Lui – Alors, tu n’étais pas heureuse ?

Elle – Si, il y a eu dix ans de très bonnes choses. Ça peut être encore mieux. Il me semble que tu ne me fais pas confiance. De mon côté, je me suis mis la pression à moi-même, parce que je ne voulais pas que tu manques, je voulais te combler.

 

Changer d’état d’esprit

Il passe une très mauvaise nuit. Le lendemain, il lui téléphone de son bureau : « C’est vrai que je ne te fais pas confiance sur ce sujet. J’ai peur que l’on diminue trop la fréquence de nos relations et que je ne le supporte pas. Je comprends que tu le sens, que cela te bloque et te sature. Alors tu n’y arrives pas. Je comprends que tu ne veux pas moins de relations, mais que nous changions d’état d’esprit ». Larmes de soulagement : il a compris.

Un lien de fusion et de domination réciproque s’est coupé ce jour-là. « Nous fusionnons parce que nous ne supportons pas que l’autre soit seul, livré à lui-même, abandonné », dit Lytta Basset dans Aimer sans dévorer (Albin Michel). Elle a cessé de le traiter en petit garçon qu’il ne faut pas décevoir. Il accepte d’être moins maitre que bénéficiaire de la relation. Son désir à elle s’est renouvelé, et, plusieurs années après, cette libération leur apparait toujours comme essentielle.

 

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Fiancailles.org

S'émerveiller de soi, de l'autre pour avancer ensemble !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !