Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 


La relation physique est un aspect privilégié de l’amour. On a tous conscience de son importance, d’abord parce que l’attirance sexuelle est inscrite en nous ; elle est voulue par Dieu qui bénit l’union de l’homme et de la femme (cf. Genèse 1,28). Ensuite, parce que c’est un lieu privilégié de la relation du couple, où les époux se donnent dans la joie l’un à l’autre, et à partir duquel ils peuvent donner la vie à un enfant.

Le monde actuel banalise les rapports sexuels, les réduisant souvent à la seule dimension physique et sensuelle. Mais
il faut bien comprendre que la personne est en fait impliquée dans tout son être à travers l’union physique. On n’en est
pas toujours conscient, c’est vrai, mais même la loi civile le reconnaît lorsqu’elle considère le viol comme un crime : une
atteinte à l’intégrité physique est une atteinte à la dignité et à l’intégrité de la personne. On est donc très fortement
impliqué lorsque l’on s’unit physiquement avec l’autre. De plus, les relations physiques créent rapidement une exigence de vie commune. Il est alors beaucoup plus difficile de remettre en question son choix, éventuellement d’interrompre
la relation. La liberté personnelle peut être liée. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile de voir si on aime vraiment
l’autre, si on se donne à lui par peur de le perdre, ou encore parce que tout le monde le fait, etc. Mais peut-on dire que
l’on est libre si c’est notre instinct, nos peurs ou notre affectivité qui guident nos comportements ?

On le voit, donner comme argument qu’avoir des relations sexuelles avant le mariage serait une façon de mieux se connaître est un leurre. D’autant qu’il arrive que la vie sexuelle occulte dans le couple l’expression de la tendresse
et la communication : le langage des corps remplace très vite le dialogue en profondeur. D’autre part, l’harmonie
sexuelle d’un couple dépend de la qualité de l’amour qui unit les deux personnes, de la qualité du don, et non
pas d’abord d’un accord physique.

Donner son corps, c’est se donner tout entier. Ce n’est pas rien. Et un don, ce n’est pas un prêt. Si ce que nous vivons n’est pas en accord avec nos choix profonds et réels, alors nous ne sommes pas dans la vérité : Est-ce que c’est juste de me donner alors que je ne me suis pas donné ? La vérité, c’est que l’union physique ne prend tout son sens que si elle reflète un don personnel, préalable, et définitif de l’un à l’autre. Ce don, c’est le mariage.

Même si ce n’est pas dans les moeurs actuelles, on peut prendre la décision de demeurer chaste, de se garder tout
entier pour celui ou celle que l’on recevra un jour comme époux (se). La chasteté, c’est l’élan d’un amour qui veut
se donner totalement dans le respect profond de l’autre. C’est une décision que l’on prend là où l’on en est. Et avoir
eu dans le passé des relations sexuelles n’empêche pas de faire ce choix. La chasteté est un chemin de liberté.


 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Fiancailles.org

S'émerveiller de soi, de l'autre pour avancer ensemble !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !