Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

« Le quotidien tue le désir » ; « le mariage tue l’amour ». Ces idées assez répandues justifient les aventures extraconjugales, ou des accommodements étranges dans certaines histoires d’amour, quand elles ne découragent pas carrément de se marier. Contre-pied.

La peur que le désir meure peut entraîner des choix de vie discutables. Ainsi de cet homme chrétien, fidèle à la même femme depuis vingt ans, sans jamais vivre avec elle, ne la rencontrant que par rendez-vous espacés, dans des chambres d’hôtel. Subterfuge qui vise à fuir toute évocation du quotidien, dans l’intention de garder vivant le désir. Que dire à cet homme des bienfaits que la routine du quotidien procure à l’amour et la sexualité des gens mariés ?

Poésie du quotidien

L’acte sexuel est intime, mais il n’est pas imperméable au reste de notre vie. Il est bénéficiaire de tout ce qui se vit de bon au long des jours, et non pas seulement tributaire de la lourdeur des jours. C’est ainsi qu’une union sexuelle peut être un merci, un acte de gratitude. Elle peut être un encouragement ou un refuge pour un conjoint déstabilisé ; ou le signe d’un pardon accordé, une respiration dans un agenda trop rempli, une fête pour une joie à partager, une fantaisie légère sans raison particulière, une réparation après des émotions difficiles, une victoire sur un souci, ou même une étreinte toute simple, satisfaisante parce que routinière. On aime, parfois ou même souvent, son petit confort, les gestes connus qui n’exigent pas d’invention.

 

Surprises et répétition appliquée

La routine est la toile de fond pour faire ressortir avec un éclat particulier la moindre surprise ou nouveauté. Si la relation se maintient toujours dans une sorte de contexte idéal, comment faire mieux, comment jouer du contraste ? La relation sexuelle est pleine de microsurprises, si chacun reste attentif à l’autre, et à l’écoute de son propre corps, parce que c’est souvent l’ouverture à une petite sensation, qui entraîne une grande sensation. Tel jour, je remarque davantage la qualité de la peau de l’autre. Tel soir, j’admire un sourire qui n’a cette lumière que pour moi, ou j’apprécie le poids d’amour de ce corps sur moi. Tel matin, je goûte un câlin qui veut dire : « c’est quand tu veux ». Je m’étonne d’un plaisir jamais identique, fort, quand quelques jours plus tôt, il était léger. La répétition rassure, parce qu’elle nous autorise les essais et les ratés, qui précèdent les découvertes. Telle position confortable, telle caresse, tel mouvement. C’est en cherchant qu’on trouve. C’est la routine qui a créé la précieuse expérience qui fait dire à de nombreux époux : « c’est de mieux en mieux », eux qui se sont appliqués « à la tâche la plus exaltante, celle de découvrir l’émotion dans les choses que l’on dit ennuyeuses. »

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir