Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

Les « études de genre » concernent l’aspect social des rapports hommes-femmes. Elles ne contestent pas la différence des sexes et l’asymétrie des corps sexués. En revanche, pour la « pensée Queer » ou « Queer theory », représentée par Judith Butler, la question n’est plus la construction sociale des sexes et encore moins l’histoire de la domination masculine, mais la « domination hétérosexuelle ».

Comment une éducatrice chrétienne répond-elle au quotidien au manque de pudeur des collégiennes ? Les réponses de Marie Méglin, responsable de la division des 4es à Sainte-Marie de Neuilly, près de Paris.

Pour éviter les dérives, les parents ont leur mot à dire sur la tenue vestimentaire de leurs adolescentes, comme en témoigne Inès, une mère de famille.

La régulation des naissances par une méthode naturelle peut conduire certaines femmes à un fort sentiment de frustration.

La dépendance à la pornographie ou à la masturbation très régulière, même si elle est ignorée par le conjoint, affecte la relation de confiance du couple. Honte, interdiction ou péché, le sujet reste tabou. Comment l’aborder autrement ?

On pense souvent que l’Eglise n’a pas de parole positive sur la sexualité. Pourtant, c’est elle qui, à travers la place qu’elle donne à l’amour entre un homme et une femme, lui donne toute sa signification.

Vu de loin, le christianisme méprise le corps, vu de près, il le tient en très haute estime... La culture contemporaine, c'est le contraire : vu de loin, elle valorise le corps (voir les couvertures de magazine, les publicités : un corps fait pour le plaisir, svelte, jeune, bronzé) ; l'homme contemporain soigne son corps, est propre, fait du sport. Mais, ce qui est valorisé, c'est un corps évanescent et idéalisé. le corps réel, celui qui souffre, qui vieillit, qui est plus ou moins beau, plus ou moins gros, celui-là n'est pas très aimé...

Par deux moyens ; d'une part, la relation d'alliance, le don mutuel. Au centre de notre foi, il y a l'idée qu'en entrant dans la relation d'amour, on entre dans la vraie Vie. D'autre part, la jouissance corporelle elle-même peut être perçue, par exemple, par un philosophe comme Jean Guitton, comme une amorce de la glorification à venir des corps. La jouissance, c'est aussi le corps glorifié, le corps qui déborde de vie. On peut le voir comme un don de Dieu. Il n'y a qu'à lire Jean-Paul II.

La fellation (du latin fellatio, est une pratique sexuelle qui consiste à stimuler le pénis du partenaire avec la bouche, les lèvres et la langue. La fellation peut être employée comme préliminaire sexuel ou pour conduire l’homme à l’orgasme) est un acte particulièrement érotique très marqué par l’image qui nous en est proposé dans les films ou les revues.

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Fiancailles.org

S'émerveiller de soi, de l'autre pour avancer ensemble !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !