Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 

  • Les « études de genre » concernent l’aspect social des rapports hommes-femmes. Elles ne contestent pas la différence des sexes et l’asymétrie des corps sexués. En revanche, pour la « pensée Queer » ou « Queer theory », représentée par Judith Butler, la question n’est plus la construction sociale des sexes et encore moins l’histoire de la domination masculine, mais la « domination hétérosexuelle ».

    Read More

  • Il y a deux visions de la rencontre charnelle.

    Généralement, l’homme aura tendance à aborder la rencontre par le corps et cela éveillera en lui, mais en second lieu, la tendresse qui sommeillait derrière une carapace de pudeur. Il sera sensible aux caresses… mais demandera vite qu’elles deviennent plus précises. Il sera tendu vers l’acte sexuel et vers l’orgasme qui lui semble essentiel. Ne parle-t-on pas de « pré-lude » et de « post-lude » ?

    Read More

  • C’est à l’Eglise que ces deux termes ont été associés par le Pape Jean XXIII dans sa lettre encyclique de 1961 : l’Eglise est à la fois Mère et Educatrice. On cite aussi souvent le mot de Paul VI aux Nations Unies en 1965 : l’Eglise est experte en humanité. L’Eglise, au-delà des modes et des controverses, est dépositaire d’une Parole à transmettre à l’humanité, d’une Bonne Nouvelle à nulle autre comparable. Il serait vain de le rappeler si l’on refusait d’en tirer les conséquences pratiques : l’Eglise a quelque chose à dire jusque dans des domaines aussi sensibles que ceux de la sexualité ou de la politique par exemple.

    Read More

  • Théologienne, soeur Véronique Margron est spécialiste des questions de morale sexuelle. Enseignante, elle fait aussi de l'accompagnement individuel ou collectif dans le cadre d'associations et de mouvements qui sont autant de " lieux d'incarnation qui évitent de décrocher des réalités ".

    Read More

  • Et pourquoi ne pas reprendre les méthodes naturelles de régulation des naissances, devant le constat alarmant du reflux du cancer dû à la pratique de la pilule, et du nombre d'unions devenues infertiles ? Gratuites, universelles, sans aucune contre-indication médicale, elles privilégient l'attention sur le rythme de fécondité féminin, sur le désir d'enfant (favoriser ou différer une grossesse, à un certain moment), sur l'énoncé d'un projet de vie familiale, sur la qualité de l'union qui respecte la femme, engageant davantage le mari, et suscitant une meilleure connaissance de l'autre. 

    Les auteurs rassemblent ici 40 magnifiques témoignages de couples qui livrent leur itinéraire intime, conjugal et spirituel.. = l'union sexuelle est prise au sérieux. Ces méthodes offrent la garantie d'un amour durable, et plus humain. Des paroles de convertis, ou de recommençants dans l'Église qui parlent « davantage de Vie que de technique, d'Amour que de stratégie ». - Des paroles chargées d'émotions, suscitant un changement de regard sur la sexualité, sans masquer les échecs ni les difficultés (cycles irréguliers, pratique personnalisée des MAO).  

    Ces méthodes se nomment naturelles car le déroulement du cycle physiologique est respecté - Naturelles, car l'être humain est une personne en unité corps-cœur-esprit. Une écologie de la sexualité qui devient une écologie de l'amour !

    Paru aux éditions Saint Paul

    Read More

  • Qui n’a pas entendu une mère de famille dire : « J’en ai marre d’être prise pour la bonne, celle qui se doit d’être au service de tous ? » « Ma fille, disait l’une d’elles, m’appelle la Mère snack-bar, celle qui, comme le barman, court partout… Ça ne donne pas envie d’être mère de famille ! ».

    Read More

  • Le "jamais eu de plaisir" relève de plusieurs possibilités.

    - La première : en matière sexuelle, le mari a toujours procédé à la hussarde. Il croit, par ignorance ou mauvaise foi, que cette manière est la bonne. Quand il fait l'amour, il part à l'assaut. Elle n'a jamais voulu ou osé lui demander de faire autrement, par crainte qu'il soit déçu, ou pour lui faire plaisir, ou par ignorance.

    Read More

  •  

    Oh !.. Tristesse d’entendre cela, car nous sommes créés pour le bonheur, et le plaisir participe de cette aptitude au bonheur, surtout entre époux. La joie de Dieu, c’est de nous voir heureux, de nous voir capables de goûter aux bienfaits qu’il a préparés pour nous et d’échanger la joie de les partager entre nous. Du « je me fais plaisir », la vie conjugale apprend à dire, « je recherche ton plaisir, quel est ton plaisir, comment te faire plaisir ? ».

    Read More

  • Vous souhaitez vivre des fiançailles chastes et il semblerait que votre amoureux ne vous rejoigne pas sur ce point.

    Il est cependant important de lui faire comprendre que ne pas se donner entièrement dès maintenant est avant tout un moyen de préserver votre liberté, de vous laisser la possibilité de changer d’avis jusqu’au moment où vous vous engagerez définitivement l’un envers l’autre.

    D’autre part, vous pouvez lui faire remarquer que le sujet de la chasteté « dépasse » le temps des fiançailles : toute votre vie comprendra des périodes où vous ne pourrez pas vous unir et devrez avoir recours à de simples gestes de tendresse pour manifester votre amour. L’apprentissage que vous faites dès maintenant vous sera utile toute votre vie !

    La chasteté est en tout cas un sujet suffisamment important pour le couple pour que vous preniez le temps, ensemble, de l'aborder paisiblement sans crainte. Si l'amour est bien là, le respect de l'un et de l'autre dans son corps, ses désirs et ses convictions est un enjeu important de cheminement. Il faut que vous sachiez précisément ce que vous désirez, les limites et que vous puissiez en expliquer les raisons. Un véritable amour devrait permettre de surmonter ces difficultés à deux !

    Vous pouvez, pour vous aider, vous appuyer sur deux livres en particulier :

    - Avant le mariage, du Père Louis http://www.famillechretienne.fr/livres/famille-couple-et-bien-etre/fiancailles-et-mariage/avant-le-mariage-sexualite-affectivite-priere-32401

    - Bonne nouvelle sur le sexe et le mariage, de Christopher West http://www.famillechretienne.fr/croire/theologie/bonnes-nouvelles-sur-le-sexe-et-le-mariage

    Bon courage,

    L’équipe de fiancailles.org

    Read More

  • Jésus et ton corps. La morale sexuelle expliquée aux jeunes, de monseigneur André-Mutien Léonard, aux éditions MAME, Paris, 1996.

    Avant-Propos de l'Auteur :
    "Cette brochure s'adresse à tous les chrétiens - et même, à beaucoup d'égards, aux incroyants - préoccupés par les quesitons de morale sexuelle. Mais je la destine en priorité aux jeunes. Ce sont eux, en effet, ce sont les étudiants et étudiantes que je rencontre à l'Université qui m'ont amené à réfléchir à ces questions et même m'ont incité à mettre par écrit mes convictions en la matière. C'est pourquoi je me permets de m'entretenir ici familièrement avec eux, sur le ton de la conversation, et en les tuytoyant.

    Read More

  • Pour éviter les dérives, les parents ont leur mot à dire sur la tenue vestimentaire de leurs adolescentes, comme en témoigne Inès, une mère de famille.

    Read More

  • Le problème n’est ni dans « le permis » ni dans le « défendu ».  Il est dans la volonté d’avoir des fiançailles chastes comme une préparation indispensable, physiquement, psychologiquement et moralement pour la chasteté conjugale, sans laquelle, il n’y a pas d’amour vrai, c’est-à-dire d’amour de don.

    Read More

  • Avorter, c’est faire cesser la vie d’un embryon, c’est-à-dire d’un être humain. Bien que pratiqué par un médecin, c’est un acte de mort. De plus ses conséquences ne sont pas neutres pour la mère : l’ouverture forcée du col de l’utérus, l’arrêt brutal de l’activité hormonale de l’ovaire ont un effet très violent qui peut entraîner d’importants déséquilibres physiques et psychiques qu’on ne mesure pas toujours.

    Read More

  • C'est par l'introduction de cours sur les théories du genre (gender), à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) que l'on voit le développement de ces idées. Mais plus surprenant est leur introduction dans les programmes scolaires des classes de première en SVT (Sciences de la vie et de la terre). La réflexion qui suit s'efforce de situer les enjeux de ces théories.

    Read More

  • Que l’on soit catholique ou non, que l’on croit que ce soit Dieu ou la nature qui a créé l’homme et la femme, le travail a été bien fait et nos corps sont tout à fait adaptés à l’union !

    Read More

  • La relation sexuelle dans le couple est sans cesse à guérir de la fusion – « Ta convoitise te poussera vers ton mari » - et des jeux de pouvoir – « Et lui dominera sur toi ». Conversation sur l’oreiller.

    Read More

  • « La vertu qui fait que l’on est aimé est la vertu d’humilité », disait saint Antonin, proche de Fra Angelico. Cette vérité ne devrait, idéalement, jamais quitter l’esprit des époux. Surtout en ce qui concerne les inévitables erreurs, déceptions ou ratés de leurs relations sexuelles.

    Read More

  • Contrairement à une idée répandue, l’Église n’hésite pas à aborder la sexualité, dont elle défend une vision intégrale.

    L’idée est tenace : l’Église et le sexe ne feraient pas bon ménage. La preuve ? Même les catholiques pratiquants le disent ! En France, ils seraient 77 % à souhaiter que l’Église autorise la contraception, et 75 % à désirer qu’elle prenne position en faveur du préservatif (1). Un rapide coup d’œil sur la position du Magistère en la matière suffirait d’ailleurs, paraît-il, pour comprendre tout le mal que l’Église pense de la sexualité. Résumons : ou bien le sexe est interdit – hors mariage, aux prêtres, aux religieuses et aux religieux, tous obligés à la continence –, ou bien il est ultra-réglementé : les relations sexuelles devant être exclusivement destinées à la procréation, les couples mariés ont interdiction d’avoir recours à des moyens contraceptifs et sont invités à vivre la chasteté dans le mariage. Une doctrine stricte, dans la logique du culte voué par l’Église à la virginité, perçue comme un symbole de pureté. Et qui, par voie de conséquence, renvoie la sexualité dans la sphère du péché. « En matière sexuelle, il n’y a pas de faute légère », peut-on lire dans un manuel de confesseurs du XIXe siècle.

    Read More

  • Une perception extraordinairement positive de la sexualité anime l’Église dans sa réflexion et son action. Oui, le corps humain a été voulu et créé par Dieu. Oui, il fait partie de l’identité profonde de chacun, de chacune. Oui, la différence sexuelle est bonne, « très bonne » (livre de la Genèse, chapitre 1, verset 31). Oui, l’union conjugale correspond magnifiquement au lumineux dessein divin. Oui, le plaisir sexuel, accueilli comme un surcroît dans la communion des époux, est beau et bien.

    Read More

  • A l'heure du "tout pilule", est-il encore crédible de parler de méthodes naturelles de régulation des naissances ? "Plus que jamais" estiment Bruno et Alexandra Abart. Ils nous expliquent pourquoi.

    Read More

 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Fiancailles.org

S'émerveiller de soi, de l'autre pour avancer ensemble !

Mariage.org

Un projet de vie qui se construit à deux pour la vie !

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !